Situé sur la côte ouest de l'Amérique du Sud, l'Équateur est l'un des plus petits pays du territoire. Il regroupe des paysages variés, des hauts plateaux andins en passant par la jungle de l'Amazonie et par ses formidables îles Galapagos. Les amoureux de belle nature, de faune et de flore sont servis, et le pays réserve de nombreuses possibilités de randonnées, dans des espaces naturels de toute beauté. Il ne faut pas non plus oublier ses villes attractives, fièrement représentées par sa douce capitale à l'architecture coloniale Quito, la cuisine généreuse et une population toujours heureuse de parler des richesses de son pays. En résumé, l'Équateur est une destination à largement considérer lorsque l'on souhaite partir en Amérique du Sud. En voici les incontournables.

©

Une escale à Quito 

La capitale de l'Équateur se situe à 2850 mètres d'altitude et est une étape incontournable dans le pays. Ne serait-ce que pour avoir le plaisir de flâner dans son centre historique coloré, l'un des mieux préservés d'Amérique du Sud, et qui regorge de couvents, de monastères, de bâtiments à l'architecture coloniale de toute beauté, de palais, et d'églises. Depuis 1978, il est inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Parmi les lieux de culte à ne pas manquer : l'église San Francisco et l'église de la Compagnie, aussi belles à l'extérieur qu'à l'intérieur. Sur la Plaza Grande, c'est le palais gouvernemental qui interpelle le regard, tout comme la Cathédrale métropolitaine. Quito est aussi une cité où il ne faut pas avoir peur de prendre la hauteur. On peut pour cela se rendre au pied de la vierge de Quito, sur la colline du Panecillo ou bien embarquer à bord du téléphérique. On se rend compte alors de sa situation si particulière, au cœur des Andes. En soirée, en fin de semaine, c'est à La Ronda, la plus ancienne rue de Quito, que l'on profite des cafés, des boutiques et des animations festives. Un autre quartier à ne pas manquer est la Floresta, pour ses peintures murales et son ambiance bohème.

©

Le Volcan Chimborazo, splendeur de la nature 

Le volcan Chimborazo culmine à 6 310 mètres d'altitude et est le plus haut de l'Équateur. Il est endormi et deux de ses refuges, situés à 4 800 mètres et 5 000 mètres, sont accessibles, d'abord en voiture, puis à pied. En revanche, pour rejoindre son sommet, il faut être un alpiniste ou un randonneur expérimenté, les longues heures de marche et le manque d'oxygène demandant des conditions physiques optimales. Les visiteurs peuvent en tout cas s'adonner à une randonnée de quelques heures ou à une descente en VTT, d'autres belles façons de profiter de cette splendeur. Au pied du volcan, il faut aussi découvrir la réserve du Chimborazo, où vivent vigognes et lamas. La zone est protégée afin de permettre leur réintroduction sur le site. Avec sa végétation atypique, ses canyons et ses strates volcaniques, le volcan Chimborazo offre un paysage grandiose à tous les amoureux de la nature.

©

Une expédition dans le Parc national de Yasuni 

Véritable sanctuaire de la biodiversité, le Parc national de Yasuni est un autre formidable coin de nature où randonner en Équateur. On y trouve en effet une large diversité de plantes, d'amphibiens, de mammifères et d'oiseaux. C'est là, au cœur d'une forêt primaire, que l'on découvre une végétation luxuriante, des lacs, des rivières, des lagunes et que l'on a l'occasion de faire escale dans des villages authentiques. C'est simple, ce parc national est la plus importante zone protégée en Équateur, et les visiteurs peuvent marcher pendant des heures et se laisser surprendre par la découverte de la faune et de la flore, tout comme faire du canoë-kayak, en se laissant bercer par les bruits de la vie environnante. Les amoureux d'écotourisme trouvent en cette zone un formidable terrain d'aventure. 

©

S'envoler vers les îles Galapagos 

Les îles Galápagos sont un archipel volcanique situé à environ 1 000 km des côtes de l’Équateur. Il se compose d’îles et d’îlots où il est agréable d'observer la faune sur de splendides plages de sable blanc. Darwin a rendu le lieu célèbre avec sa fameuse « Théorie sur l’évolution des espèces ». Les voyageurs du monde entier aiment s'y rendre pour observer des animaux, notamment ceux qui sont endémiques à l'archipel. Parmi les espèces présentes, on retrouve des tortues, des iguanes, un large panel d'oiseaux, des lions de mer et des requins. Chaque île possède ses propres spécificités, parmi les plus visitées, on note San Cristobal, Isabela et Santa Cruz. Une belle façon de découvrir toute la richesse des îles est d'effectuer une croisière, avis aux amateurs.

©

La lagune de Quilotoa, une expérience à part 

La lagune de Quilotoa est un grand cratère de volcan rempli d'une magnifique eau turquoise où se reflètent aussi les nuages. Le cratère s'est formé il y a 800 ans suite à l'éclatement du volcan Quilotoa. Pour s'imprégner de la beauté du lieu, il est conseillé de faire les 12 kilomètres de randonnée le long des crêtes qui entourent cette beauté de la nature. Cela permet de fuir le mirador principal où se trouvent de nombreux visiteurs et de profiter d'autres ponts de vue à couper le souffle, au calme. À certains endroits, du gaz s'échappe et forme des bulles à la surface de l'eau, témoignage de l'activité volcanique des lieux. Ceux qui le souhaitent peuvent aussi rejoindre la plage, d'où il y a la possibilité de louer des canoës pour flâner sur le lac.

©

Un détour par Vilcabamba 

Vilcabamba est une petite ville qui se trouve dans la vallée de la Longévité, au sud de la Loja. La Cité a été rendue célèbre par le fait d'abriter de nombreux centenaires dans les années 1970. Les habitants en sont convaincus, l'air pur, l'eau de la montagne et la culture d'une nourriture biologique en font un territoire du bien-vivre, plus longtemps. En rejoignant la place de l'église, il faut prendre le temps de s'arrêter à la table d'un restaurant ou dans un café où se côtoient des habitants et des touristes issus du monde entier. La ville est un véritable melting pot. Pour varier les plaisirs, de belles randonnées attendent les marcheurs, dans des paysages environnants sublimes et verdoyants, où les lignes de crêtes surplombent une vallée fertile, ensoleillée et au climat toujours très doux.  

©

Un trek dans le Parc national El Cajas 

Pour les accrocs aux paysages naturels, le Parc national El Cajas est une véritable pépite, situé à une heure de bus de la très belle ville de Cuenca. L'atmosphère y est très particulière puisque cette contrée qui se trouve à environ 4 000 mètres d'altitude est brumeuse et humide, ce qui lui confère des allures bien mystérieuses. On y trouve pas moins de 250 lacs et lagunes et de petites forêts se forment à l'ombre de parois rocheuses. Le long des différents chemins de randonnée qui sont proposés aux visiteurs, il faut prendre le temps de s'émerveiller devant la végétation de type toundra, et aussi bien ouvrir les yeux, car il n'est pas rare de croiser en chemin des lamas qui vivent ici et là, dans leur milieu naturel. 

©

Un tour sur le marché d'Otavalo   

Otavalo est une bourgade de la Sierra du Nord, et elle est particulièrement célèbre pour abriter un superbe marché. Ce qui fait sa particularité est en premier lieu d'être considéré comme le marché le plus varié, le plus grand et le moins cher du continent sud-américain. Il faut pour cela s'y rendre un samedi et assez tôt, la meilleure façon de voir arriver les Indiens à dos d'âne et d'autres qui traînent en laisse leurs petits cochons noirs pour se rendre aux marchés aux bestiaux. La marché d'Otavalo se compose en effet de trois marchés distincts : la foire aux bestiaux, le marché aux fruits et légumes où l'on peut goûter à certaines spécialités et acheter de très belles poteries, et l'antique marché indien, idéal pour repartir avec de superbes objets de l'artisanat local, pulls, tapis, couvertures, sacs bijoux et autres bibelots. 

©

Cuenca, perle des Andes 

La ville de Cuenca est une étape immanquable lorsque l'on prend la direction de la Sierra du sud de l'Équateur. On commence par la découverte du centre historique de la ville, où de beaux édifices à l'architecture coloniale côtoient de superbes églises dont la plus imposante est la cathédrale de l'Immaculée Conception, qui date du XIXe siècle. Lors d'un autre moment, on prend la direction des bords du Rio Tomebamba, pour une balade piétonne qui longe la rivière et où l'on admire les belles maisons du quartier de Barranco. On découvre aussi les étals de marchés, typiques andins, avec des fruits, des légumes, des fleurs, de l'artisanat, et ce à n'importe quel moment de la semaine. Pour se mettre au vert, on rejoint le Parque San Blas pour un pique-nique, avant de prendre de la hauteur en allant au mirador de Turi, et bénéficier d'un panorama époustouflant sur l'ensemble de la cité.

©

Escapade en Amazonie 

Un séjour en Équateur permet aussi de s'offrir des moments inoubliables au cœur de la forêt amazonienne. Par exemple, en partant du village de Puerto Misahualli, on peut rejoindre le cœur de la forêt et les communautés qui vivent sur place pour quelques jours au rythme de la forêt. Le plus authentique est de loger chez l'habitant, et de profiter de beaux moments d'échanges autour de repas toujours consistants. Puis les hommes des villages se font un plaisir d'accompagner les visiteurs pour une marche en pleine forêt tropicale ou un tour en pirogue. On observe alors la diversité de la faune et la flore et tout ce qui fait le charme de ce poumon du monde. 

©